Archives for décembre 2016

Maison de retraite : extension des soins d’hospitalisation à domicile !

Maison de retraite : extension des soins d’hospitalisation à domicile !

La ministre de la Santé Marisol Touraine, vient de lever les restrictions encadrant le recours à l’hospitalisation à domicile dans les maisons de retraite de type EHPAD. Dans ce contexte, à partir du 1er mars 2017, les résidents pourront accéder à un ensemble de soins dans leur établissement sans avoir à se déplacer à l’hôpital.

Maison de retraite : extension des soins d'hospitalisation à domicile !
« J’ai pris cette décision pour offrir aux personnes âgées vulnérables des soins toujours plus adaptés, un accompagnement personnalisé, une attention de chaque instant » indique Marisol Touraine dans un communiqué du ministère. Et d’ajouter : « l’hospitalisation à domicile n’est pas un mode d’hospitalisation par exception, c’est un mode d’hospitalisation de droit commun ».

D’une manière générale, les interventions de l’hospitalisation à domicile (HAD) en Ehpad, permettent d’éviter ou de raccourcir les hospitalisations avec hébergement des personnes âgées et fragiles lorsqu’elles ne sont pas strictement nécessaires. Pour autant, jusqu’à maintenant, ces interventions n’étaient pas encore suffisamment développées, au regard des besoins des résidents et du potentiel de ce dispositif.

Rappelons que l’intervention de l’hospitalisation à domicile en maisons de retraite (EHPAD) est devenue possible en 2007. Ce mode de prise en charge a ensuite été étendu en 2012 à l’ensemble des établissements sociaux et médico-sociaux, mais restait soumis à des restrictions qui limitaient le champ des interventions.

Ces restrictions (qui disparaissent donc) concernaient notamment l’assistance respiratoire, la nutrition parentérale et entérale, les traitements intraveineux, les soins palliatifs, la chimiothérapie anticancéreuse, la surveillance post-chimiothérapie, la prise en charge de la douleur, les pansements complexes, les traitements post-chirurgicaux, la rééducation orthopédique ou neurologique, les soins de nursings lourds, la surveillance de radiothérapie, les transfusions sanguines, la surveillance d’aplasie ou encore les sorties précoces de chirurgie.

Au final, cette décision devrait permettre de mieux prendre en compte les besoins des résidents d’EHPAD, âgés et vulnérables.

*établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes