Les alimentations artificielles en fin de vie

Important : j'ai l'intention de créer un cours sur les exercices pour les seniors, si vous êtes intéressé d'être informé de sa sortie et que vous souhaitez me donner un avis ou un conseil, cliquez ici

Donner à boire et à manger à son prochain, moralement est un acte symbolique. L’alimentation par sonde est une décision prise par le médecin, avec les proches de la personne, avec les soignants qui décident tous ensemble de ce qui est raisonnable et de ce qui respecte la vie, mais aussi la fin de vie d’une personne.

La dénutrition a des conséquences désastreuses pour la santé. Il est donc nécessaire d’alimenter les personnes en fin de vie pour lutter contre ces conséquences douloureuses comme les escarres, les infections avant de passer à l’alimentation entérale tout aura été fait pour que les plaisirs de manger et les possibilités de se nourrir soient préservées. C’est un projet de soins pour la personne à mettre en œuvre avec le médecin et les soignants et la famille.

Dans quelles situations médicales le fait-on ?

  • dans les traumatismes aigus,
  • des AVC avec hémiplégie,
  • des pneumonies,
  • des démences avec désordres fonctionnels,
  • des cancers.

Quelles sont les manières de décider l’instauration de l’alimentation par sonde ?

On peut dire que la décision est prise par exemple après une fausse « route » (déglutition) sérieuse qui peut être due à la pathologie principale. La décision peut être prise de suite ou après avoir essayé d’autres moyens comme le changement de texture, aide aux repas…

Dans tous les cas ce ne doit être une décision prise rapidement (sauf cas extrêmes), il faut bien discerner les conséquences et se poser les bonnes questions. Après il est nécessaire d’évaluer l’efficacité de la survie du malade, le confort, la qualité de vie, voir les effets secondaires. Dans la majeure partie des cas les patients dits en soins « palliatifs » qui sont alimentés par sonde le restent jusqu’au bout de leur vie.

A côté de cela, il ne faut pas négliger une bonne hygiène buccale, surveiller l’état de la dentition, surveiller aussi l’assèchement de la bouche.

L’alimentation par sonde en fin de vie est souvent prescrite pour essayer de prévenir les conséquences de la malnutrition comme les escarres, les infections, les pneumopathies, la perte de poids importante.

Nous, nous nous nourrissons chaque jour, nous parlons beaucoup des problèmes nutritionnels, mais quand les limites de l’âge et de la maladie posent problèmes pour se nourrir la nutrition clinique est mise en place avec toute sa complexité !

Pour être sûr de ne pas louper un article, devenez membre de ce blog. C’est 100% gratuit, vous avez accès à des ressources, et un cadeau de bienvenue vous est réservé. inscrivez-vous tout de suite.

Comments

  1. C’est vraiment difficile cet etat de nutrition, fin de vie misérable.
    Rhonam Articles récents..Comment faire baisser votre pression artérielle et enfin avoir des résultats d’un régimeMy Profile

Speak Your Mind


*

CommentLuv badge